Rester zen au volant, comment faire ?

Une fois le volant en main vous vous transformez, non pas en super-héros, mais plutôt en terrible Mister Hyde ou en un Frodo nerveux lorsqu’il se rend compte qu’il doit sauver le monde ? Cela peut être dû à de nombreuses choses, voici quelques conseils pour vous aider à être plus zen sur la route.

Se défouler

Avant de prendre le volant, si vous êtes de nature anxieuse ou colérique, c’est bien de trouver quelque chose pour pouvoir se défouler  ! Vous pratiquez la boxe ? Allez donner quelques coups à votre punching-ball ! 

Vous pouvez aussi faire quelques exercices rapides : jumping jacks, pompes…

Du moment que vous êtes détendu après, c’est tout bon ! Vous pourrez être plus facilement concentré sur la route et il sera plus dur pour vous d’être nerveux.

Partir à l’heure, la base de la zénitude

Le conseil le plus basique c’est de ne pas partir à la dernière minute ! Partir en retard vous mettra la pression, en particulier si c’est pour commuter au bureau sous la pluie ! Même pour les vacances, c’est toujours mieux de ne pas partir à certains moments de la journée puisqu’il risque d’y avoir des bouchons (fin de matinée par exemple), ce qui risquerait de vous faire monter le sang à la tête.

Partir à l’heure vous permettra de rouler plus tranquillement. Vous aurez ainsi une plus grande marge de manœuvre et vous ne vous rongerez pas les ongles quand vous verrez que le trafic du périph’ est un peu plus chargé que d’habitude.

Choisissez la bonne musique zen

Évitez peut-être de mettre la radio puisque les pubs intermittentes pourraient vous agacer. Faites votre propre playlist de conduite qui vous mettra zen. 

Ça vous permettra aussi d’utiliser votre voix pour autre chose que crier. Il vaut mieux chanter à tue-tête le refrain de votre chanson favorite et embêter ses passagers que de débattre pour savoir si les conducteurs du 92 sont vraiment mauvais. Vos passagers préféreront aussi que vous tapiez le rythme de la chanson que le klaxon du volant pour que le conducteur devant vous avance alors que vous êtes tous les deux dans le même embouteillage.

Le GPS, votre ami tranquillité

Si vous savez facilement où vous allez, c’est plus difficile de s’énerver ou d’être nerveux.  Vous n’avez qu’à écouter la douce voix auto-générée de notre ami le GPS pour savoir quel embranchement prendre au lieu d’avoir à faire appel à vos souvenirs lointains de la dernière fois où vous étiez venu là, avant de vous rendre compte qu’il fallait aller à gauche et revenir en précipitation en faisant un 180 pour revenir sur vos pas.

C’est encore plus valable si c’est un itinéraire que vous prenez pour la première fois. On ne peut généralement pas retenir du premier coup les dizaines de dizaines d’embranchements à prendre à la suite sans erreur (à moins d’être Sébastien Martinez, champion du monde de la mémoire).

Le GPS vous aidera à éviter les bouchons et les travaux (en particulier avec Google Maps), c’est donc une source de stress en moins. Vous n’aurez pas à prendre en panique des intersections dont vous n’êtes pas sûr qu’elles vous mèneront à destination.

Ça passe aussi par la nourriture

La grosse raclette avant de prendre le volant, ce n’est pas super. Être somnolant au volant ne vous aidera pas à garder votre calme. Ce n’est pas non plus une raison pour ne rien avaler, ce serait probablement encore pire. Il vaut mieux manger léger et bien s’hydrater pour rester vigilant, un sandwich bien équilibré par exemple fera l’affaire. 

Si vous deviez grignoter (c’est recommandé de manger de petites quantités à intervalles réguliers), il est conseillé d’ingérer des fruits ou des yaourts. Pour que le yaourt soit plus facile à prendre en main, les yaourts en tube seront très bien.

Parfois la solution c’est de faire une pause pour rester zen

Souvent la méthode la plus simple pour rester zen c’est de faire des pauses régulièrement. Prendre l’air, profiter du soleil dans les aires d’autoroute… De toute manière, il est recommandé de faire des pauses toutes les 2 heures pour ne pas perdre sa concentration au volant. Vous avez le droit de faire une micro-sieste avant de reprendre la route. Elle vous remettra facilement dans le bon état d’esprit pour conduire.

Si vous avez un passager qui sait conduire dans votre véhicule, vous pouvez aussi considérer de lui passer le volant. Le temps de reprendre votre calme. Nous vous rappelons qu’ajouter un conducteur avec OuiCar est gratuit, une raison de plus de le faire !

Avec ces conseils, vous devriez pouvoir conduire plus calmement. Vous vous rendrez compte que le trajet passe beaucoup plus vite lorsque l’on est pas à ronger son frein.

À bientôt sur OuiCar !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.