Le constat amiable débarque sur vos mobiles !

« Ne nous fâchons pas ; Restons courtois ; Soyons calme », si vous reconnaissez ces termes c’est qu’il vous est déjà arrivé de remplir un constat amiable avec un autre automobiliste. Désormais vous pourrez également avoir le reflexe « Sortez vos mobiles », Oui Car le constat débarque dans toutes les poches par le biais d’une application : E-constat Auto.

 

photo_enmain

 

L’application est gratuite et peut être téléchargée depuis le 1er décembre 2014. Elle concerne les accidents survenus sur tous les véhicules terrestres à moteur (auto, deux et trois roues motorisés), immatriculés et assurés en France (métropole et DOM), et n’ayant pas entraîné de dommages corporels. Le constat électronique a strictement la même valeur juridique que sa version papier.

E-constat Auto présente de nombreuses fonctionnalités comme le pré-remplissage des informations personnelles, l’aide au remplissage de la déclaration, la prise de photos, la géolocalisation du lieu de l’accident ainsi que l’aide à la réalisation du croquis.

Le principe reste le même : il faut identifier l’assureur dans le menu déroulant et saisir le numéro d’immatriculation, fournir les informations sur le véhicule, les circonstances de l’accident et faire parler votre âme d’artiste 2.0 en concevant un croquis au doigt levé. Pour cela rien de plus facile, il est possible de placer les deux véhicules, en réglant leur taille et l’angle, puis des flèches indiquant les trajectoires et éventuellement les feux ou panneaux de signalisation. Un espace est également réservé aux observations complémentaires. Puis il suffit de le signer à même son mobile avant de recevoir un SMS de confirmation et un mail avec l’e-constat auto en PDF.

 

logo_cmjn

 

Cette application conçue par les assureurs français permet aussi de s’interroger sur la meilleure couverture risque disponible en fonction de ses besoins. Pour s’en assurer, rien de mieux que de passer par un comparateur (choisir.com).

Quoiqu’il arrive, le constat papier restera en vigueur et rien n’empêchera l’une des deux parties d’y recourir. Il n’a pas vocation à le remplacer à court terme : en vigueur depuis deux ans aux Pays-Bas, ce mode de déclaration n’y représente à ce jour que 5% des constats.

Cette initiative, qui va dans le sens du développement durable, permet de gagner du temps pour les assurés et de l’argent pour les assureurs. C’est sans nul doute qu’elle saura trouver son public.

Pour toute autre information : http://www.e-constat-auto.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.