Automobile et réseau 4G : la voiture connectée

« Maman, quand est-ce qu’on arrive ? », « Chéri, tu as bien coupé le chauffage avant de partir ?» ces questions ont sans doute déjà  résonné dans l’habitacle de votre voiture lors d’un (trop) long trajet. Peut-être avez-vous-même rêvé à cet instant de pouvoir (au choix) : occuper et distraire vos passagers/activer l’option miracle qui vous éviterait cet aller-retour inutile de presque 100km pour vérifier que oui, le chauffage était bien éteint/être averti en avant-première de cet embouteillage en formation sur votre itinéraire. En résumé, une voiture du futur «intelligente» comme celle de l’espion britannique matricule 007. Eh bien, bonne nouvelle : ce rêve sera bientôt réalité.

Vendredi matin, OuiCar était invité au Technopôle de Meudon de Bouygues Telecom pour assister à différentes démonstrations des futurs usages de la 4G, déployée à partir du 1er octobre 2013.

Au milieu de stands consacrés aux problématiques de cloud, streaming et broadcast vidéo, nous l’avons tout de suite repérée : discrète, contemporaine et sans signe ostentatoire de technologie, la Citroën C3 immergée au milieu des stands de démonstration nous a pourtant réservé son lot de découvertes en matière de voiture connectée.

Pour ceux qui pensaient trouver un alter ego de KITT et se prendre pour Michael Knight aux commandes d’un tableau de bord rempli de boutons aux options les plus délirantes les unes que les autres, la déception fut peut-être légère. Le moteur est resté froid, les quatre roues de la voiture bien ancrées sur le sol, car c’est à l’intérieur que tout se passe… en faisant un peu jouer son imagination.

Un trajet à bord d’une voiture connectée

Voiture connectée en 4GRevenons à ce trajet cité ci-dessus : vous avez chargé et rangé les bagages dans le coffre pendant que votre voiture, elle, s’occupait de synchroniser, seule, le contenu de votre box Internet (musique, photos, films, documents). Tout le monde est prêt à partir : les enfants sont attachés à l’arrière, et étonnamment impatients ou en tout cas nullement inquiets des prochaines longues heures de route qui les attendent. Grâce aux tablettes mobiles glissées dans les dossiers des sièges avant, ils vont en effet pouvoir accéder à leurs contenus multimédias préférés exactement « comme à la maison », voire, grande nouveauté, regarder en streaming des vidéos Youtube avec la même fluidité que s’ils étaient assis dans le salon.
Pendant ce temps-là, le conducteur aura eu le loisir de planifier son itinéraire depuis la tablette tactile connectée au tableau de bord du véhicule et de bénéficier de toutes les options d’aide à la conduite possibles : GPS, trafic en temps réel, points d’intérêt à proximité… Mais pas seulement : sans frôler du bout des doigts le fantasme de l’Homme et la voiture volante, sans enclencher le pilote automatique non plus comme nous le promettent les Google Cars, la voiture connectée 4G offre quant à elle un accès plutôt intelligent à la domotique : contrôler l’ouverture ou la fermeture de ses volets électriques, démarrer à distance sa chaudière et régler le thermostat de sa maison, enclencher et accéder aux caméras de vidéosurveillance… Le tout en parfaites conditions de sécurité puisque certaines applications sont coupées dès lors que le véhicule roule à plus de 5km/h. Une occasion toute trouvée si vous souhaitiez légitimement occuper votre passager et accessoirement co-pilote sur les longs parcours.

Quelles perspectives pour la voiture connectée ?

Concrètement, la C3 présentée relève davantage du concept car pour démontrer la possibilité d’un tel équipement à moindre coût : une box Internet 4G et sa carte SIM LTE, placée dans le coffre à la place de la roue de secours et reliée à des antennes placées sur le toit de la voiture, une tablette de 7 pouces intégrée au tableau de bord et d’autres tablettes tactiles glissées çà et là dans le vide-poche de la portière passager et dans les pochettes des sièges avant. Le résultat : une connexion Wifi diffusée à l’intérieur du véhicule et une fluidité quasi parfaite des données diffusées. Pour la démonstration en tout cas.

La perspective d’une production de ce modèle encore expérimental laisse deviner de probables améliorations telles qu’un modèle de tablette un peu plus spécifique et garantie antichocs, mais aussi sans doute, une ergonomie de l’écran principal qui capitaliserait sur les connaissances avancées en la matière de certains constructeurs automobiles , comme Peugeot ou plus récemment Nissan et sa série spéciale Juke Connect Edition. Retenons néanmoins la facilité, a priori, d’installation d’une telle connectique, de quoi convaincre un grand nombre de constructeurs de la proposer en option pour tous leurs véhicules.

OuiCar s’est en tout cas pris à rêver un peu lors de cette démo : et si demain, la connexion 4G signifiait aussi une évolution des usages sur le marché de la location entre particuliers ? Nous pensons immédiatement à de tels équipements disponibles quel que soit son opérateur mobile et pour n’importe quel véhicule : géolocaliser le véhicule connecté d’un particulier et disponible tout près de soi, le réserver et déverrouiller les portes depuis son smartphone, s’affranchir des contraintes de remise des clés et de rendez-vous, faciliter les locations et l’immédiateté… Le futur de la location de voiture entre particuliers passerait-il par la 4G ?

Et vous, que vous inspirent ces futurs usages ? A quoi rêveriez-vous en tant que conducteur ou passager ?

2 comments

  1. Bonjour, super article et très intéressante présentation de cette voiture. Comme vous le dites cela relève du concept car, d’une part en terme de coût (une voiture tant équipée doit coûter une certaine somme et pas des moindres) mais également en terme de performance (quelle qualité de connexion sur dans un véhicule qui roulerait sur des petites routes nationales par exemple?). Néanmoins je trouve cela très prometteur quant à la voiture de demain (n’oublions pas que le téléphone intégré dans une voiture était réservé aux très riche il y a de ça à peine 20-30 ans…).

  2. Je ne m’imagine pas partir en vacances et être tracée par du Google qui m’enverrait des messages spécifiques quand je serais à tant de km de telle station ou de telle ville, etc. Car au bout du compte, il y a du marketing, pas du confort 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.