Des animaux, tout comme nous, très « consommation collaborative » !

Si vous nous suivez régulièrement, vous savez maintenant que la consommation collaborative met à l’honneur le partage, l’échange ou le troc entre individus, plutôt que la propriété individuelle.

Savez-vous que certains animaux ont aussi une attitude très « consommation collaborative » : eh oui, certains partagent avec leur congénères !

Etonnant, n’est-ce-pas ?

Voyons un peu quels sont ces animaux extraordinairement altruistes, estampillés « consommateurs collaboratifs du règne animal » !

Un premier groupe d’animaux partage la nourriture : les oiseaux

oiseau donnant la becquée

Chez les oiseaux, les parents fournissent de la nourriture à leurs petits, quand ils sont encore dans leur nid. Les oisillons n’ont rien à faire : leurs parents leur donnent la becquée, directement de bec à bec.

Mais, plus surprenant, le mâle partage aussi la nourriture avec sa femelle quand elle est en période de reproduction ! Galants, ces oiseaux !

Les scientifiques ont même récemment démontré que les oiseaux possédaient des neurones miroirs, qui leur permettent de mieux comprendre les actions et réactions de leurs congénères oiseaux, les rendant ainsi plus empathiques que bien d’autres espèces.

Sans aucun doute, les oiseaux pourraient devenir membres d’honneur de la Ruche qui dit oui, pour s’associer et acheter directement leur nourriture aux producteurs locaux, ou de Cookening, qui rend possible le partage d’un repas directement chez l’habitant, ou même de Colunching, qui permet de se retrouver dans un restaurant pour faire connaissance !

Un deuxième groupe d’animaux partage les tâches quotidiennes : les fourmis

Les fourmis partagent leur tâche

Chez les fourmis, toute la ruche est organisée de telle sorte à ce que chaque catégorie de fourmi s’occupe d’une tâche particulière, pour laquelle elle est particulièrement habile.

Ainsi le travail de chacun est mis en commun pour faire vivre et prospérer toute la colonie : recherche de nourriture, soin aux larves, etc. Chaque fourmi est le maillon d’une chaîne bien rodée.

Il arrive même, en cas de famine, que des fourmis, gavées au préalable de nourriture, servent d’en-cas vivants à toute la colonie… un sens du partage poussé ici à son extrême !

Si vous aussi, vous avez un côté « fourmis », vous pouvez tester La Machine du Voisin, qui permet de partager la machine à laver de sa communauté de voisins, Expédiez Entre Vous, qui facilite l’envoi de colis entre particuliers de la fourmilière voisine ou encore TripN’Co avec lequel vous allez trouver des voyages à partager entre fourmis inconnus ! Et on est sûrs que les fourmis seraient également les premières à partager leur voiture sur OuiCar !

Un troisième groupe d’animaux partage sa force dans le but d’aider les autres : les éléphants

 Eléphant et consommation collaborative

L’éléphant est un animal imposant, qui pourrait certainement écraser pas mal d’autres espèces sous ses pas… y compris la nôtre !

Mais les éléphants ont une tendance naturelle à aider les autres… et pas seulement les membres de leur propre espèce ! Ils utilisent volontiers leur force pour venir en aide à des animaux plus faibles.

Ainsi, il n’est pas rare de voir un éléphant changer de trajectoire pour ne pas écraser un animal plus petit, mais aussi de venir spontanément déblayer le terrain pour permettre le passage d’animaux plus petits (ou d’humains !).

De nombreux témoignages rapportent même des cas d’éléphants ayant soulevé et mis à l’abri des êtres humains blessés ou affaiblis…

Si votre force réside dans votre patrimoine, n’hésitez pas à soutenir les projets de vos concitoyens grâce au crowdfunding sur KissKissBankBank ou à faire crédit à des particuliers sur Prêt d’Union. Si votre force réside dans de l’espace que vous avez à partager, accueillez un entrepreneur dans vos locaux via Bureaux à Partager

Un quatrième groupe d’animaux partage son savoir : les singes

consommation collaborative et singes

Les singes sont capable de résoudre des problèmes simples, de fabriquer des outils utiles et d’inventer de nouvelles procédures face à une difficulté.

Et quand un singe a trouvé une solution efficace à un problème récurrent pour sa communauté, il le partage avec eux : le singe montre alors aux autres sa technique pour se sortir du problème.

Les singes partagent leurs connaissances avec toute leur communauté… et, plus étonnant, ils apprennent à leurs enfants leurs connaissances et leurs acquis nouveaux, notamment, quand, dans le cadre d’expériences scientifiques, ils apprennent des rudiments de langage des signes : la plupart des mamans transmettent ensuite le langage des signes à leurs bébés !

Comme les singes, partagez vos connaissances, sur la plateforme de la première université entre particuliers Cup of Teach, ou troquez un coup de main contre un autre sur Yooneed ! Et si vous êtes vraiment malin comme un singe, louez vos outils et vos objets du quotidien sur Zilok !

Ce n’est pas demain que nous allons voir des animaux louer une voiture sur OuiCar… mais, dans leurs domaines respectifs, ces animaux sont d’excellents exemples des bienfaits qu’apportent les initiatives collaboratives et une entraide accrue ! Alors, faisons comme eux : pour mieux vivre ensemble, apprenons à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.